La pétrification dite « du jeu de Méduse »
4 novembre 2016
La plus ancienne société bachique crée par un intendant de la Marine de Louis XIV
6 novembre 2016

Jean-Louis Girardin de Vauvré Grand Prieur, animateur hors pair

Jean-Louis Girardin, Seigneur de Vauvre, est né en 1647. Appartenant à une famille originaire de la ville d’Auxerre, il était rentré dans la Marine en qualité d’Enseigne de Vaisseau en 1665 et avait rejoint le corps du Commissariat de la Marine en 1670.

Nommé commissaire Général en 1673, il fit de nombreuses campagnes, fut blessé lors d’un engagement à la mer, servit d’abord à Rochefort puis au Havre avant d’être nommé Intendant du Port de Toulon en 1680.

port-de-toulon-1755

Première vue du port de Toulon en 1755.

 Giradin de Vauvré fut l’intendant du port de 1680 à 1716.

De 1691 à 1694, il servit de manière occasionnelle sur le Vaisseau Amiral de Tourville, le Soleil Royal ; Il revint à Toulon et reçu un brevet qui joignait à ses fonctions d’Intendant de Police, justice et finances des armées navales du Levant du Port de Toulon, celles d’Intendant des fortifications de Provence.

Ce fut donc à ce double titre qu’en 1707, il réunit ses efforts à ceux du Comte de Grignan et de Cardin-Lebret, Intendant de Provence, pour défendre Toulon contre l’invasion du Duc de Savoie, défense victorieuse acquise dans des conditions difficiles que nous connaissons bien en cette année de commémoration du tricentenaire du siège de Toulon.

Vauvre quitta le port de Toulon en 1715 pour occuper un poste de Conseiller au sein du Conseil de la Marine à Versailles. Il mourût à Paris le 29 Janvier 1724.

Vauvre est resté 35 ans à Toulon, dans un poste de haute responsabilité dont les attributions, précisées par la grande Ordonnance du 15 avril 1689 sont bien connues.

Premier personnage officiel à terre, ayant rang de lieutenant général, l’Intendant du Port de Toulon avait en outre la charge de traiter, au nom du Roi et conformément à leur rang, tous les visiteurs de marque de passage dans la ville.

Ces lourdes attributions n’empêcheront pas Girardin de Vauvre d’exercer avec ferveur les fonctions de Grand Prieur d’une Société Bachique qu’il a organisée de manière précise et à laquelle il a donné une envergure nationale.

Comments are closed.